Articles

Comment devenir sensitivity reader ?

Un·e sensitivity reader (SR) travaille avec les auteurices qui écrivent sur des publics minorisés pour les aider à tendre vers des représentations les plus justes possibles. Il permet de repérer les stéréotypes, clichés et tout ce qui peut être offensant ou imprécis pour un public en particulier.

Ecrire des personnages gays : stéréotypes et clichés

Les personnes gays et lesbiennes sont les membres de la communauté LGBTQIA+ qui sont les plus représentés dans la culture populaire. Pourtant, il y a toujours des stéréotypes et clichés très ancrés comme nous allons le voir avec la sélection qui suit. Les termes à employer Le terme « homosexuel·le » en lui-même est de plus enLire la suite « Ecrire des personnages gays : stéréotypes et clichés »

Écrire un personnage asiatique : clichés et stéréotypes

Les personnages considérés comme asiatiques dans l’esprit des Occidentaux se réduisent souvent à une poignée de pays d’Asie de l’Est, comme la Chine, la Corée du Sud ou encore le Japon. Pourtant, l’Asie comporte presque une cinquantaine de pays sur son continent, avec des caractéristiques et cultures bien marquées. Outre cette invisibilisation des autres paysLire la suite « Écrire un personnage asiatique : clichés et stéréotypes »

Écrire sur la bisexualité

La bisexualité est un spectre d’orientation sexuelle qui désigne une attirance pour deux genres ou plus. Il y a plusieurs nuances sur ce spectre, qui se regroupent pour certaines sous différentes appellations comme la pansexualité, l’ambisexualité, la novosexualité, enbian, etc.

Les tropes problématiques en romance

Le problème inhérent des romances, c’est que sans conflits, il n’y a pas d’histoires. Or, la frontière entre conflits et violences est souvent très mince, et bien souvent, les relations proposées sont plus chaotiques que bienveillantes.

Écrire sur l’asexualité

L’asexualité est une orientation qui désigne le fait de ressentir peu ou pas d’attirance sexuelle pour les autres personnes.
L’asexualité, comme pour les autres orientations, est un spectre avec différentes façons de s’identifier en tant qu’asexuel·le.

Les tropes et les représentations des troubles psychiques

Les troubles psychiques ont longtemps été invisibilisés ou associés à un certain nombre de stéréotypes négatifs.
Aujourd’hui, les publics sont beaucoup plus sensibilisés sur la santé mentale, ce qui a permis d’offrir des représentations plus justes pour certains troubles comme la dépression, l’anxiété ou encore la bipolarité. Il y a donc de plus en plus de personnages auxquels les personnes en souffrance psychique peuvent désormais s’identifier.

Grille de bêta-lecture

Lorsque l’on fait une bêta-lecture, on peut avoir tendance à rester un peu trop dans les généralités. Alors oui, ça aide à l’auteurice de savoir si globalement son texte a plu ou non et quels sont les points à éventuellement améliorer, mais c’est important aussi de s’intéresser à des détails qui pourraient être perfectionnés.

Comment planifier son roman efficacement ?

Dans son ouvrage 2k to 10k : Writing Faster, Writing Better, and Writing More of What You Love, Rachel Aaron explique comment elle a réussi à écrire plus vite en passant 2 000 mots à 10 000 mots par jour, et cela en grande partie grâce à la façon dont elle planifie ses romans.

Chargement en cours…

Un problème est survenu. Veuillez actualiser la page et/ou essayer à nouveau.


Abonnez-vous à mon blog

Recevez directement le nouveau contenu dans votre boîte de réception.