Sensitivity reading : Les erreurs les plus fréquentes et leurs solutions

Malgré les recherches, les discussions avec les personnes concernées et toute votre bonne volonté, vous vous rendez compte que vous avez fait une représentation maladroite, voire offensante dans votre roman.

Que faire dans ces cas-là ?

Nous allons voir ensemble les biais et maladresses qui reviennent le plus souvent dans les manuscrits et les différentes solutions qui s’offrent à vous.

L’argument du réalisme historique et le manque de diversité

L’argument du réalisme historique est souvent brandi pour critiquer l’inclusion de personnes minorées dans des récits qui s’inscrivent dans une période historique.

Il est utilisé par exemple pour critiquer les rôles de femmes combattantes, les personnages racisés ou queers dans un cadre médiéval, ou encore pour justifier des récits violents et/ou misogynes

Nous allons donc voir ensemble en quoi cet argument est souvent à côté de la plaque, aussi bien d’un point de vue rhétorique qu’historique.

Comment décrire la couleur de peau de ses personnages ?

En littérature, on voit souvent les couleurs de peau comparées à de la nourriture ou d’autres champs lexicaux tout aussi offensants pour les personnes racisées. L’article très bien fait du Tumblr Writing with color « Words for Skin Tone | How to Describe Skin Color » explique les erreurs à ne pas commettre, et je vais essayerLire la suite « Comment décrire la couleur de peau de ses personnages ? »

Écrire sur la dépression : représentations, clichés et tropes dans la culture populaire

Introduction Avertissement de contenu : dépression, mal être psychique, psychophobie, suicide. La dépression est une thématique que l’on retrouve de plus en plus dans les œuvres récentes. Cela peut s’expliquer par l’impact qu’a eu l’épidémie de COVID-19 sur la santé mentale et qui a entraîné une plus forte médiatisation de ces questions, mais aussi par leLire la suite « Écrire sur la dépression : représentations, clichés et tropes dans la culture populaire »

Ecrire des personnages gays : stéréotypes et clichés

Les personnes gays et lesbiennes sont les membres de la communauté LGBTQIA+ qui sont les plus représentés dans la culture populaire. Pourtant, il y a toujours des stéréotypes et clichés très ancrés comme nous allons le voir avec la sélection qui suit.

Écrire un personnage asiatique : clichés et stéréotypes

Les personnages considérés comme asiatiques dans l’esprit des Occidentaux se réduisent souvent à une poignée de pays d’Asie de l’Est, comme la Chine, la Corée du Sud ou encore le Japon. Pourtant, l’Asie comporte presque une cinquantaine de pays sur son continent, avec des caractéristiques et cultures bien marquées. Outre cette invisibilisation des autres paysLire la suite « Écrire un personnage asiatique : clichés et stéréotypes »

Écrire sur la bisexualité

La bisexualité est un spectre d’orientation sexuelle qui désigne une attirance pour deux genres ou plus. Il y a plusieurs nuances sur ce spectre, qui se regroupent pour certaines sous différentes appellations comme la pansexualité, l’ambisexualité, la novosexualité, enbian, etc.

Les tropes et les représentations des troubles psychiques

Les troubles psychiques ont longtemps été invisibilisés ou associés à un certain nombre de stéréotypes négatifs.
Aujourd’hui, les publics sont beaucoup plus sensibilisés sur la santé mentale, ce qui a permis d’offrir des représentations plus justes pour certains troubles comme la dépression, l’anxiété ou encore la bipolarité. Il y a donc de plus en plus de personnages auxquels les personnes en souffrance psychique peuvent désormais s’identifier.