Ecrire des personnages gays : stéréotypes et clichés

Les personnes gays et lesbiennes sont les membres de la communauté LGBTQIA+ qui sont les plus représentés dans la culture populaire. Pourtant, il y a toujours des stéréotypes et clichés très ancrés comme nous allons le voir avec la sélection qui suit. Les termes à employer Le terme « homosexuel·le » en lui-même est de plus enLire la suite « Ecrire des personnages gays : stéréotypes et clichés »

Écrire un personnage asiatique : clichés et stéréotypes

Les personnages considérés comme asiatiques dans l’esprit des Occidentaux se réduisent souvent à une poignée de pays d’Asie de l’Est, comme la Chine, la Corée du Sud ou encore le Japon. Pourtant, l’Asie comporte presque une cinquantaine de pays sur son continent, avec des caractéristiques et cultures bien marquées. Outre cette invisibilisation des autres paysLire la suite « Écrire un personnage asiatique : clichés et stéréotypes »

Les tropes et les représentations des troubles psychiques

Les troubles psychiques ont longtemps été invisibilisés ou associés à un certain nombre de stéréotypes négatifs.
Aujourd’hui, les publics sont beaucoup plus sensibilisés sur la santé mentale, ce qui a permis d’offrir des représentations plus justes pour certains troubles comme la dépression, l’anxiété ou encore la bipolarité. Il y a donc de plus en plus de personnages auxquels les personnes en souffrance psychique peuvent désormais s’identifier.

Les clichés de méchants à éviter

Lorsque vous écrivez un antagoniste, il peut être facile de tomber dans les clichés. Mais pire que les clichés, il y a les clichés problématiques, que l’on retrouve encore beaucoup trop. Voici une petite liste non-exhaustive des types d’antagonistes qu’il faut essayer d’éviter, ou au mieux, subvertir leurs archétypes pour pouvoir proposer de bonnes représentations.

Les tests pour mesurer la qualité des représentations

Le test de Bechdel a été créé en 1985 par Alison Bechdel, une autrice américaine de BD. Il a initialement été pensé pour examiner les personnages féminins dans les films, mais a permis ensuite d’ouvrir la voie à de nombreux autres tests pour dénoncer le manque de diversité sous toutes ses formes dans les œuvres culturelles.